Le blog

Oui, on chante dans des gobelets, respectez notre différence.

La playlist “télétravail” de Blueboat

Vous en aviez rêvé ? Siiiii, vous en aviez rêvé, mais vous l’avez oublié depuis, c’est tout. En télétravail et confinés depuis environ 723 jours (au jugé), nous avons trouvé opportun de partager avec vous les playlist qui nous aident à tenir le coup (plus ou moins). Chacun y allant de sa contribution musicale journalière ces dernières semaines sur notre chan Slack “bbmusique”, nous avons eu envie de partager le meilleur et peut-être le pire selon les affinités… Ok, ça n’aide pas autant qu’une boîte de masques FFP2, mais on fait ce qu’on peut, nous pauvres travailleurs digitaux. Préparez-vous, il y’a du gras, du lourd, du perché, du vieux, du jeu.. Moins vieux, en tout cas, voici notre sélection !

La playlist de Mickaël

Entre sonorités blues, musique médiévale, reprises improbables et sons plus lourds, on passe d’un extrême à l’autre sans trop comprendre. On souhaite bon courage à ses voisins.

Extrait de sa sélection sans queue ni tête (on l’a arrêté à temps) :

Les “bons”

Les “brutes”

Les “truands”

Toutes catégories confondues

La playlist de Hervé

J’écoute de tout, tout le temps, attention à vos esgourdes.

Garder la pêche et le rythme !

Rien de mieux que de la Minimal pour garder le rythme sur un rapport mensuel de 6h ! Cirez D – Glow. Evidemment un bon vieux Poney de Vitalic sera toujours de bon aloi.

Pour la pêche, invoquons la puissance de la Fonk, et Opolopo est son prophète : Comfort Fit feat Blacktronics (remix) Un dernier remix d’Opolopo, si vous ne vous tortillez pas sur votre fauteuil, c’est que vous êtes morts…Crusaders Feat. Randy Crawford. Pas assez rythmé ? On passe sur du plus lourd, Phenomene de Freedom for King-Kong, metal-punk-fusion-alternatif !… Ou un peu de peura peut-être ? Svinkels, Droit dans le mur.

Sinon, le Nu Metal est trop galvaudé. Enhancer, TRACE ! Et Oldies are Goodies. BODYCOUNT. Born. DEAD ! <3

Les reprises (mes chouchous…)

Enter Mr Sandman by Richard “fuckin’ ” Cheese, un incontournable. Max Raabe, la référence, même (surtout !) en reprenant Britney Spears

Et les autres pépites de Paris Dernière, dont la glorieuse reprise de Happy Together par les choeurs de l’Armée russe et les Leningrad Cowboys (ça me dresse toujours les poils…) … Bon, une dernière de Paris Dernière, Baby one more time par les fils Zappa… (oui, encore Britney, et non ça n’est pas une obsession…)

Comment je me suis retrouvé à écouter ça déjà ?… #inclassables ou #classiques

The Smiths, Shakespeare’s sister. Que rajouter ?

HARD TON, Earthquake. Parce que.

Sexy Sushi, parce que les JT en ce moment, non, vraiment, non.

Les FLOYD. Bon sang, j’ai failli passer à côté… Shine On You Crazy Diamond, le plus iconique, hommage à Syd Barrett. Rien. Ne vaut. Les Floyd. Rien.

Spéciale dédicace à ceux qui ont décidé que télétravail était compatible avec la garde d’enfant

VOILA. VOUS ÊTES CONTENTS ????? Mon petit lapin. Cliquez à vos risques et périls ! Voir carrément… James Delleck, Petit démon (Delleck, définitivement sous-estimé…).

L’instant vénère

Honneur aux Clash, Janie Jones. Vous en avez ras la casquette ? Nous aussi. Les Betteraves, j’veux pas travailler (ska-punk franssé), ou la version plus contemporaine de Sexy Sushi.

Des fois, Death to the world fait du bien (Kreator, thrash metal), et l’instant anar, les Sales Majestés, la Rage

En cas d’urgence

Vous sentez la déprime monter ? En préventif, Chilly Gonzalez (néo-classique) . N’importe lequel fera l’affaire, un magicien ce gars… Ok, ça ne va toujours pas mieux ? Alors on assume ce moment de déprime. Java, Mon Monde (playlist du lundi 😉 )

Quand le craquage s’annonce imminent, respirez, et écoutez. En boucle de préférence. Elfen Lied by Grissini Project (… Lyrique ?…)

La playlist de Séverine

Depuis le début du confinement, vous avez le sentiment que comme dans Starmania, Le Monde est Stone ? Que le monde s’écroule façon Game of Thrones (Light of the seven – Ramin Djawadi) dans un épisode qu’on ne citera pas pour ne pas spoiler ? Que la Schizophrenia (Jukebox the Ghost) vous guette ?
On vivait déjà une Drôle d’époque (Clara Luciani), et la crise sanitaire met encore un peu plus le doigt sur les points sensibles de notre société.

Mais haut les coeurs, heureusement on a la musique dans la peau (Zouk Machine, le clip d’époque c’est cadeau) pour nous aider à nous échapper à l’autre bout de la planète (Escape – Bazil) sans bouger de notre fauteuil et profiter de ce temps de Récréaction (Tryo) pour réfléchir (ou pas) au monde d’aujourd’hui et… de demain !

Si la sortie de confinement sera peut-être comme le premier jour du reste de ta vie (Daho forever), nul doute que Le meilleur reste à venir (tiens Obispo avait encore tout ses cheveux à l’époque, comme notre leader vénéré), à reconstruire aussi, mais The show must go on (qui oserait faire une playlist sans un titre de Queen, hein ?)

Bonus tracks :

  • Hope there’s someone (Antony and the Johnsons) : parce qu’on a le droit d’être tristes aussi certains jours, et pour cette voix si particulière
  • Forrest Gump Suite (Alan Silvestri) : parce que c’est beau. tout simplement.
  • Pour les Hommes (Anthony Kavanagh – Vaïana) : pour danser, voyager, s’amuser et rendre hommage à notre jolie planète… avec ou sans enfants !
  • Le Pudding à l’arsenic (Astérix et Cléopâtre) : pour ceux qui ont découvert les plaisirs de la cuisine pendant ce confinement… à vos risques et périls !
  • Baby Shark (Pink Fong) : c’est soooo 2019 et ça vous énervera peut-être mais franchement, on vit pire que ça non ?

Bonus podcasts :

D’accord, je dérive et prends des libertés là… mais les podcasts ont le vent en poupe et le confinement est l’occasion parfaite d’en écouter ! L’offre est pléthorique mais voici une mini-sélection pour s’ouvrir l’esprit :

  • Les déviations : des trajectoires de vie tantôt inspirantes, tantôt bouleversantes, surprenantes… de quoi ne plus avoir peur du changement !
  • Regard par Birchbox : alors qu’un certain type de médias ose encore nous parler de summerbody et de régime en plein confinement, un peu de recul sur le regard que portent les femmes sur leur corps face aux injonctions incessantes.
  • La Matrescence de Clémentine Sarlat : parce que bon, en tant que jeune maman, difficile d’y échapper… et que ça vous aidera peut-être à comprendre toutes les bizarreries qui peuvent traverser le corps et l’esprit des nouvelles mères, sans tabou #moncerveauestunmutant

La playlist de Mael

Télétravailler, c’est réécouter beaucoup de galettes noires, principalement sans paroles. La liste est longue, sélection en 10 liens seulement.
Courte sélection de disques pas écoutés depuis longtemps:

C’est aussi l’occasion d’écouter des morceaux plus récents:

Et si on peut ajouter des morceaux avec paroles

Un 10è lien?

Mais il y a encore tant à partager…

La playlist de Christophe

Notre Leader Vénéré est un inconditionnel de JoeyStarrRRrRrr (-Rh !), et des Fatals Picar(rrrrrr ?)ds. Il ne dédaigne pas un Sofiane bien gras, tout en gardant (au grand désespoir de certains d’entres nous) un faible pour la musique française à texte avec Mister Mat, Désespérément Optimiste, ce qui résume bien notre Grand Timonier.

Quelques-fois il retrouve ses esprits, et revient à des valeurs sûres : Nina Simone, Black is the color of my true love. Je cite notre respecté Dirigeant Suprême, “une des plus belles chansons au monde qui donne des putains de frissons”.

(Christophe) Donc comme on écrit à ma place !!!!!! car on pense que je ne sais plus rédiger !!!!! , ni retrouver les codes du site Blueboat !!!!!! … vous pouvez vous faire 2h du dernier concert de NTM à à l’AccorHotels Arena (vu les boss aux Eurockéennes lors de cette tournée d’adieu)

Alors, votre avis ?

Les pires ? les meilleures ? Des découvertes marquantes ? Des compléments à nous proposer ? N’hésitez pas, nous avons tous encore une semaine (au moins…) de confinement devant nous, pour certains encore quelques semaines de télétravail, nous sommes prêts à étudier toute proposition 😉



Commentaires désactivés.