Le blog

DuckDuckGo, un gentil parmi les moteurs de recherche

Logo DuckDuckGoAujourd’hui on parle sans cesse de Google et des problèmes de vie privée. DuckDuckGo, un jeune moteur de recherche, est la solution à tout ça.
Pourrait-il être un concurrent à long terme de Google ?

DuckDuckGo, le moteur de recherche respectueux de la vie privée

DuckDuckGo se décrit comme étant un nouveau moteur de recherche qui permet de garder ses informations vraiment privées, qui propose plus de résultats instantanés et qui a beaucoup de fonctionnalités avancées.

Un moteur respectueux de la vie privée

La politique de ce moteur est de ne collecter et de ne partager aucune de vos informations privées (infos personnelles : nom, âge, sexe… , historique de recherche, réseaux sociaux…). Ainsi il n’y a pas de « Filter Bubble« , autrement dit, DuckDuckGo n’applique aucun filtre aux pages de résultats. Jusqu’à aujourd’hui il n’y avait plus de résultats standards. Redécouvrez le plaisir de résultats exhaustifs !

Vous pouvez voir le détail de leur politique de vie privée sur leur page dédiée.

Google a une politique complètement opposée. Il veux proposer des résultats personnalisés en fonction de qui est l’internaute (âge, sexe…) et de ce qu’il aime (historique de recherche, réseaux sociaux…). Or ces informations conservées par Google peuvent être revendues ou piratées. De plus, si l’internaute n’a accès qu’à du contenu personnalisé, prémâché, il va rester coincé dans sa bulle d’informations. Il n’aura pas accès à des informations provenant de certaines sources ou développant une autre façon de penser que la sienne.

Avec des fonctionnalités intéressantes

DuckDuckGo est un moteur assez intéressant qui peut venir concurrencer Google.
Un peu à la manière de Mozilla Firefox, il propose des modules complémentaires ou plutôt des possibilités de modifier et de rajouter des fonctions aux moteurs.

Il comprend des requêtes très précises et y propose des réponses immédiates. Ce sont les « Goodies » (mais malheureusement cela ne marche qu’en anglais).

Par exemple, on peux lui demander le temps qu’il fait à New York en tapant simplement « weather new york », mais il comprend aussi des phrases entières comme « who won the oscar for best actress in 1939″.
Il permet entre autres de réaliser des conversions, des calculs, de connaitre des dates, des faits, d’accéder à certaines bases de données… Il y également des goodies spéciaux pour les maths et la programmation. Je vous conseille d’aller voir la liste complète des Goodies.

Une autre fonction intéressante de DuckDuckGo sont les « !bang« . Ce sont des commandes qui permettent de se rendre directement sur des sites mais aussi de faire des recherches dans ces sites depuis le moteur. Ainsi plusieurs centaines de sites sont accessibles via ces raccourcis.

Par exemple : !tw pour twitter, !fb pour facebook, !a pour amazon.

Étrangement il y a aussi une commande pour aller sur Google (!g).

Quelques étrangetés subsistent

On pourrait cependant reprocher à ce moteur le fait que l’on puisse quand même sauvegarder certaines infos en ligne, bien qu’elles soient anonymes. De plus, certaines commandes de DuckDuckGo renvoient vers des services de Google comme !map ou !images qui ouvrent respectivement Google Maps et Google Images (nous arrivons sur les versions cryptées de Google, mais tout de même…).

Oserez-vous changer vos habitudes ? Oserez-vous arrêter de « googler » et rédecouvrir des résultats exhaustifs ?

Aucun Commentaire à “DuckDuckGo, un gentil parmi les moteurs de recherche”

  1. Média Camp

    Oui, j’oserai sans problème, le seul souci étant que les résultats de recherche du Duck sont très Anglophone et qu’on a besoin de faire des recherches dans le web FR, professionnellement parlant.

    Mais s’il devient performant dans notre langue, on va sans doute franchir le pas et essayer progressivement de nous détacher de Google qui commence à poser beaucoup de problèmes à beaucoup de monde.

    Si tout le monde s’y met un petit peu, les lignes devraient bouger sensiblement…

    • Le hic est que Google ne propose pas qu’un simple moteur de recherches mais un véritable écosystème de services. C’est quand même « marrant » de voir que le net pousse à une certaine forme de centralisation.