Le blog

Trouver le bon timing pour publier sur les réseaux sociaux

Il est essentiel d’avoir un bon timing pour utiliser les réseaux sociaux. Votre stratégie digitale dépend avant tout des interactions générées avec vos lecteurs. Quel serait alors l’intérêt de partager un contenu si les internautes y sont peu réceptifs car occupés à d’autres choses au moment de votre publication ? Avoir un bon timing sur les réseaux sociaux vous assure un maximum de chances de générer des interactions. Voici quelques données clés qui vous aideront à trouver les bons moments pour toucher vos lecteurs.

Un temps pour chaque réseau social

Tous les réseaux sociaux ne sont pas à mettre dans le même sac en matière de timing de publication. Chaque réseau a « son » moment d’activité propice aux échanges.

Pour Facebook, le taux de clic le plus élevé se produit entre 13h et 16h. On constate un pic de présence le mercredi à 15h. Le pire moment pour publier en revanche se situe le weekend, avant 8h et après 20h.

Sur Twitter, le meilleur moment pour partager du contenu est entre 13h et 15h. Le jour de la semaine a également son importance : vous obtiendrez une meilleure attention entre le lundi et le jeudi.  Evitez en revanche les publications après 20h et le vendredi après 15h.

Concernant les échanges professionnels sur LinkedIn, le mieux est de communiquer entre le mardi et le jeudi, avec un pic à midi et entre 17h et 18h. Le pire moment pour échanger sur LinkedIn : le lundi et le vendredi.

Les échanges de photos sur Pinterest sont favorisés le samedi matin et le vendredi à 15h (particulièrement vrai dans le domaine de la mode et pour les accros au shopping qui publient le fruit de leurs achats).

Pour partager du contenu sur Tumblr, le timing est assez différents des autres réseaux. Le mieux est de s’y investir en soirée. Tumblr reçoit davantage de clics le vendredi à 19h, ainsi que du dimanche au mardi, de 19h à 22h. D’une manière générale sur ce réseau, vous obtiendrez peu de réactions avant 16h.

En ce qui concerne Google+, le meilleur moment de partage est entre 9h et 10h, notamment le mercredi. Evitez les publications tôt le matin ou bien le soir sur ce réseau social.

Un bon timing oui, mais pour publier quoi ?

D’une manière générale sur Facebook, les photos génèrent davantage d’engagement car elles sont plus commentées et obtiennent plus de likes qu’un simple post. Même chose sur Twitter : un tweet avec une image génère 36% de clics supplémentaires et 41% de retweets en plus. La publication d’images via ce réseau augmenterait de 55% les contacts avec les prospects.

Il faut garder à l’esprit que les réseaux sociaux sont une extension de l’entreprise. Chaque contenu publié doit donc faire l’objet d’une réflexion approfondie pour s’assurer qu’il est bien en adéquation avec la stratégie 2.0 prédéfinie et avec l’image que l’entreprise souhaite donner d’elle-même. La stratégie d’e-réputation est menée par une ligne éditoriale qu’il sera important de suivre tout au long des publications effectuées sur les réseaux sociaux (voir à ce sujet l’article Ligne éditoriale : votre GPS sur le web pour gérer votre e-réputation).

 

Source : blog.surepayroll.com



16 Commentaires à “Trouver le bon timing pour publier sur les réseaux sociaux”

  1. Matthieu Kieny

    Merci ! Je garde cet article sous la main :)
    Et au passage, bonjour à toute l’équipe :)

  2. Bryan C.

    Bonjour,

    L’étude est intéressante, elle donne une tendance globale. Mais attention à ne pas prendre pour argent comptant ses conclusions, qui ne sont finalement que des moyennes, ne tenant pas compte de la cible qui est visée par la publication d’un contenu.

    Ne serait-ce que pour les résultats donnés sur les meilleures moments pour publier un tweet, il convient de connaitre le profil et les habitudes de ces cibles. Il suffit de prendre l’analyse des taux d’engagement sur la thématique sportive pour que les résultats de l’étude soient contredits : les meilleurs taux d’engagement se ressentent le soir à partir de 17h, surtout le vendredi.

    En bref, ce taux d’analyse se doit d’être nuancée compte tenu de la méthodologie statistique qu’elle recouvre : moyennes souvent sans écarts types, absence de segmentation par types de cibles. Car les résultats peuvent être très différents.

    Ce qui ne remet en rien le fait qu’avoir des tendances globales de consommation de l’information sur les médias sociaux demeure intéressant pour une première approche 😉

    Cordialement,
    BC.

  3. Cyril de JeCreeMaVitrine.fr

    Bonjour,

    La mode est de publier un maximum sur les réseaux sociaux pour faire parler de son entreprise … Mais il faut en effet ne pas le faire à la légère car l’image de l’entreprise peut en être affectée.

    Cet article est très intéressant, on ne pense pas forcément que le jour/heure de publication joue sur le nombre de personnes que l’on va toucher.

  4. Alexandra

    Bonjour, très intéressant mais à l’origine cette étude est basée sur la culture anglo-saxonne donc avec des habitudes totalement différentes des nôtres.

    Bien à vous

    Alexandra

  5. Salut,
    tout à fait d’accord avec l’article, j’utilise maintenant un logiciel qui poste pour moi ^^ j’ai juste à le configurer quelques minutes tous les mois et attendre.

    C’est http://www.contenu-automatique.com si quelqu’un connais