Archives par mot-clef : référencement social

Tags : , , | Posté dans : Référencement

Les interactions de facebook dans les résultats de Bing

Cette semaine nous vous avions reparlé de Google Social Search, des résultats de recherche personnalisés en fonction de vos contacts sur différents médias sociaux. Bing va dans le même sens  et affiche les liens partagés par ses amis sur dans ses résultats.

Alors que Google avait travaillé sur la recherche sociale il y a plus d’un an, on apprend que le partenariat entre le moteur de recherche de Microsoft (Bing) et Facebook vient d’être étendu.

La version française du moteur devrait être lancée le 1 mars, en attendant, ce sont les utilisateurs Américains qui profitent de cette nouvelle fonctionnalité. Le principe est très simple : les résultats du moteur de recherche comportent désormais les recommandations de vos amis sur Facebook.

Tags : , , , , | Posté dans : Référencement

Référencement : l’e-réputation comme facteur de positionnement ?

Référencement : le réputation comme facteur de positionnement ? Une mauvaise e-réputation a une influence négative sur le référencement. C’est ce qu’annonce Google sur son blog : l’algorithme intègre désormais des éléments qualitatifs dans son calcul de positionnement. Une révolution ?

Tout commence par un cas d’école assez intéressant en référencement et e-réputation, relayé par le New York Times. Une internaute souhaitait s’acheter une paire de lunettes en ligne sur le site DecorMyEyes.  Après avoir reçu des lunettes de contrefaçon, la cliente s’est plainte auprès du vendeur. Ce dernier, très doué en relation-client, refusa de reprendre ces lunettes, allant jusqu’à menacer et insulter sa cliente…

Tags : , , , | Posté dans : Community Management, E-réputation, Référencement

E-réputation et référencement : cerveau droit et cerveau gauche ?

E réputation et référencement : cerveau droit et cerveau gauche ?

Le référencement et l’e-réputation sont deux approches complémentaires du e-marketing. Le SEO s’appuie (ou tente de le faire) sur des algorithmes, des lois presque mathématiques, tandis que le SMO s’appuie (ou tente de le faire) sur l’humain, l’émotion, l’empathie. Ceci n’est pas sans rappeler les différences entre notre cerveau droit et notre cerveau gauche…

Rappel : cerveau droit Vs cerveau gauche

Notre cerveau, vous le savez, se divise en deux hémisphères :

  • Le cerveau droit, lié aux aptitudes visuo-spatiales, à la perception des visages, et aux émotions. On le dit analogique, empirique, intuitif. Il fonctionne plutôt sur la globalité, l’expérience et l’erreur, la déduction et est le siège de la communication non verbale.
  • Le cerveau gauche, lié au langage, à la numération… On le dit analytique, logique, mathématique, séquentiel.

Cette distinction fonctionnelle n’est pas absolue : les deux hémisphères sont impliqués dans toute activité mentale, mais de façon asymétrique.

Le référenceur : un cerveau gauche ?

E réputation et référencement : cerveau droit et cerveau gauche ?En lisant la (rapide) description ci-dessus, on peut noter quelques traits communs entre le travail du référenceur et celui du cerveau gauche. En effet, du fait de l’importance des algorithmes des moteurs de recherches, le référenceur se doit d’être logique, analytique (voire Google Analytics E réputation et référencement : cerveau droit et cerveau gauche ? ). Ses méthodes de travail se basent en principe sur l’analyse des résultats d’une action, la recherche de solutions optimales.

La meilleure illustration réside à mon sens dans les liens sponsorisés. Leur fonctionnement laisse peu de place à l’émotion, à l’intuition, mais repose sur des raisonnements logiques, en fonction de données chiffrées.

Le community manager : un cerveau droit ?

E réputation et référencement : cerveau droit et cerveau gauche ?A l’opposé, le métier  de community manager se base sur l’humain, sur ses relations sociales (voire sur ses réseaux sociaux E réputation et référencement : cerveau droit et cerveau gauche ? ). L’émotion, le ressenti sont en effet des composantes fondamentales de l’e-réputation, en tant que phénomène éminemment subjectif.

Ce métier ne fait que très peu appel à la logique mathématique : il n’y a pas de « recette miracle », ce qui marche pour un client ne fonctionnera pas pour l’autre. On retrouve là un élément de la description de l’hémisphère droit : il fonctionne sur l’expérience et l’erreur, la déduction. L’empirisme est en effet très présent dans le community management, du fait que la discipline est relativement récente et peu formatée.

Le fait que le cerveau droit soit lié à la communication non verbale est également intéressant, sous ce point de vue. Un bon community manager doit en effet utiliser la communication non verbale, à l’écrit (logique). Il est impératif d’adapter son ton et son langage à ses interlocuteurs, pour viser la syntonie avec son public.

Les limites de la comparaison

Cette comparaison n’est pas parfaite. En effet, la dichotomie entre « cerveau gauche » et « cerveau droit » dans l’opinion publique caricature parfois les travaux scientifiques, qui se contentent de montrer une différence de degré entre les implications de chaque hémisphère. De plus, on peut objecter que le langage, très utilisé par les community managers, est lié au cerveau gauche…

Enfin, le e-marketing ne se limite pas au référencement et au community management : comment intégrer l’e-mailing, la publicité en ligne, l’advergaming dans cette réflexion ?

Malgré tout, vos observations sur cette comparaison sont les bienvenues. Quelle partie de votre cerveau utiliserez-vous pour laisser un commentaire ?

Sources :

Tags : , , , , , , | Posté dans : Community Management, Référencement

Améliorer son référencement avec les réseaux sociaux

Les techniques de référencement évoluent avec les tendances du web, les réseaux sociaux jouent un rôle de plus en plus important dans l’utilisation d’internet. Il faut donc savoir apprivoiser ces canaux de diffusion et les mettre au service de votre référencement pour développer votre visibilité.

  • Être présent dans les résultats personnalisés :

La recherche personnalisée de Google  propose des résultats de recherche en fonction de chaque internaute. Les experts prédisent que d’ici à la fin de 2010 chaque utilisateur aura sa propre page de résultat, le positionnement d’un site web sera donc une valeur relative.

Il faudra adapter votre stratégie de visibilité aux tendances des moteurs de recherche. Google va modifier son algorithme de sorte que le nombre de clics sur votre site va devenir décisif. En effet, plus les internautes cliquent sur votre site, plus il apparaîtra haut dans leurs résultats.Améliorer son référencement avec les réseaux sociaux

Tags : , , , , | Posté dans : Marketing

Les 50 marques les plus populaires sur facebook

The Big Money a publié un classement des 50 entreprises qui font le meilleur usage de Facebook.

Ce classement n’est pas seulement établi sur le nombre de fans de la marque. The big Money a privilégié la qualité à la quantité estimant que le nombre de fans n’indique pas leur engageemnt pour la marque.

The big money a non seulement pris en compte le nombre de fans mais également l’évolution de la page au fil du temps, le nombre de mises à jour du profil (les pages « mortes » ou inactives sont donc désaventagées). La créativité a également été un facteur déterminant dans le classement ainsi que l’engagement des fans sur la page de l’entreprise.

En première position de ce classement, on retrouve Coca-Cola avec plus de 4 millions de fans suivi de la page de Starbucks qui dépasse les 5 millions d’adhérents (ce qui prouve que le nombre de fans ne fait pas tout). Walt Disney Company complète le podium avec 2 millions de fans.

Pour les plus chauvins d’entre vous, sachez que la marque française la mieux classée est en 32ème position et qu’il s’agit de louis Vuitton.

Tags : , , , , | Posté dans : Médias sociaux

10 chiffres sur les médias sociaux

Découvrez les 10 chiffres qui vous feront (peut-être) revoir votre position sur l’utilisation professionnelle des blogs et des médias sociaux.

Cette présentation de 10 pages seulement va vous donner des chiffres assez incroyables sur le phénomène des blogs et des réseaux sociaux. Ces chiffres devraient être assez évocateurs pour les entreprises qui n’ont pas encore mis en place de stratégie de communication sur le web ou du moins celles qui ne se sont pas encore lancées sur les médias sociaux.

La présentation a été créé par Karine Toussaint, fondatrice de Dix Katre

Tags : , , , , , , , , | Posté dans : Community Management, E-réputation, Marketing

Qui sont les Community Managers ?

Community Manager : un nouveau métier au centre des stratégies d’e-réputation des entreprises. Mais qui sont les praticiens du Community Management ? Une étude américaine portant sur 72 Community Managers nous aide à mieux situer ce métier, à mi-chemin entre la communication web et la relation client…

Avant de se pencher sur cette étude, soulignons que le métier de Community Manager est plus développé aux Etats-Unis qu’en France. Ainsi, les chiffres ci-dessous peuvent permettre d’anticiper le futur du Community Management en France.

Le premier constat est que le métier est très jeune : plus de 20% des répondants exercent depuis 1 an, et presque 20% exercent depuis 2 ans… La reconnaissance du métier devrait donc encore prendre quelques temps dans nos contrées européennes.

Qui sont les Community Managers ?

Nombre d'années d'exercice du métier de Community Manager

Les profils des Community Managers sont très disparates. Avant d’exercer leur métier actuel, ceux-ci occupaient des fonctions diverses : du service de relation client aux relations publiques, en passant par le marketing. On notera la prédominance de la catégorie « Autres » : il n’y a donc apparemment pas de « profil-type ».

Qui sont les Community Managers ?

Profil des Community Managers

Quelles sont les tâches du Community Manager ? Celles-ci sont nombreuses et assez variées :

  • Rédaction de blog(s)
  • Service client
  • Marketing
  • Relations publiques
  • Support technique
  • Social Networking
  • Contact avec blogs et médias
  • Modération de forum(s)
  • Web et Social Media Analytics

L’on notera tout de même une prédominance du contact avec les blogs et médias, sûrement dans l’optique de développer les communautés existantes.

Qui sont les Community Managers ?

Rôles du Community Manager

La réalisation de toutes ces tâches prend du temps… Ainsi, le Community Managemer travaille beaucoup. Plus de 40% des répondants déclarent travailler plus de 8h par jour.

Quelle partie du métier est la plus difficile ? Il s’avère que le plus gros challenge soit de développer la communauté. Cependant, se mettre d’accord sur la manière dont la communauté doit être gérée est le deuxième challenge rencontré par les répondants… Les stratégies de Community Management semblent donc faire débat.

Qui sont les Community Managers ?

Les challenges des Community Managers

Pour aller plus loin…

Tags : , , , , , | Posté dans : Médias sociaux

L’utilisation des médias sociaux par les entreprises

Comment les médias sociaux ont-ils modifié la communication d’entreprise ? C’est la question à laquelle tente de répondre une étude de Marketing Sherpa. Petit tour d’horizon de cette étude…

Comme les sus-mentionnés Sherpas le montrent, les médias sociaux commencent à faire leur place dans la stratégie marketing des entreprises. En effet, 1/3 des entreprises étudiées sont tout à fait d’accord pour affirmer avoir changé leur communication depuis l’émergence de ces nouveaux médias.

On notera que les principaux vecteurs de communications dont l’utilisation se développe sont :

  • Les réseaux sociaux, pour créer une communauté autour de sa marque, de son produit…
  • Les blogs, pour générer du contenu, améliorer son référencement naturel et social dans la blogosphère
  • L’e-mailing, en directions des clients et prospects (e-mailing qualifié, et non plus « sauvage »). Les prospects qualifiés peuvent être recrutés grâce aux réseaux sociaux…
  • Les liens sponsorisés dans les pages de résultats des moteurs de recherches
L’utilisation des médias sociaux par les entreprises

Utilisation des médias sociaux par les entreprises

Alors, pourquoi ne pas utiliser les médias sociaux ?

Toutes les entreprises n’exploitent cependant pas ces canaux de communication. Pourquoi ? Les réponses sont simples :

  • Manque de connaissances, de savoir-faire en interne
  • Incapacité à mesurer le retour sur investissement d’une campagne de communication sur le web social
  • Manque de budget
  • Résistance des dirigeants
L’utilisation des médias sociaux par les entreprises

Causes de non-utilisation des médias sociaux dans la stratégie marketing

C’est là qu’intervient Blueboat, en vous soulageant des deux principaux freins à une telle stratégie de marketing web !

Sources :

Tags : , , , , , , , , , , | Posté dans : Médias sociaux

Live s’oriente vers le réseau social

Le portail de Microsoft, Live, va évoluer très prochainement (début décembre). En effet, Microsoft tente de transformer son portail grâce à une évolution vers un réseau social. Le but est de regrouper les différentes informations mises en ligne sur différents réseaux sociaux en une seule page, www.home.live.com.

Ainsi, pour se tenir informé de l’actualité d’une personne, plus besoin de rechercher ses contenus dispersés aux quatre coins du Web 2.0. Les utilisateurs seront automatiquement connectés avec leurs contacts possédant un compte Messenger.

On pourra ainsi agréger le contenu de ses blogs ou de tout flux RSS (Flickr, LinkedIn, Pandora, Photobucket, iLike, Twitter, WordPress). Toute nouvelle actualité sera reprise sur Live, visible par vos amis.

La vidéo d’explication (via Techcrunch):

Ce nouvel exemple révèle que la stratégie de portalisation des moteurs de recherches dont parle Olivier Andrieu (Abondance) ne semble pas se limiter à Google. Les différents moteurs semblent vouloir de plus en plus garder les internautes sur leurs pages de résultats, sur leur site ou sur leurs différents outils (tels ce nouveau réseau social). Les moteurs de recherches jouent-ils toujours leur rôle d’ « aiguilleurs de l’information » ?

Tags : , , , , , , , , | Posté dans : E-réputation, Référencement

Comment mesurer le ROI d’une action de buzz marketing ?

Buzz, réputation en ligne, identité numérique, référencement social… Ces thématiques sont de plus en plus en vue sur le Web. Mais un gros écueil reste à surmonter : comment transposer le buzz en chiffres ? Comment mesurer le R.O.I (retour sur investissement) d’une action de buzz marketing ?

Une action de communication, qu’elle soit en ligne ou dans la « vie réelle », doit faire l’objet d’une analyse de ses résultats. Pourquoi communiquer si l’on ne cherche pas à savoir ce que l’interlocuteur a retenu de notre message ? C’est pour répondre à cette question que sont réalisées les études de notoriété des produits.

Avec le web (et plus particulièrement le web 2.0), la donne change ! Les internautes mettent en ligne leurs impressions, leurs ressentis sur différents canaux. Dans cette optique, les sites d’avis de consommateurs constituent de véritables panels de consommateurs gratuits !

Du point de vue quantitatif, peu de données sont disponibles. Le nombre de citations d’une marque, d’un produit, d’un buzz sur Internet est la première étape. On peut détailler l’analyse en comptant le nombre de citations présentes sur chaque site mentionnant le buzz à mesurer. On peut aussi s’intéresser au trafic sur le site, mais les données seront extrêmement difficiles à trouver. Heureusement, certains forums affichent le nombre de visualisations !

Au niveau qualitatif, ces sites regorgent d’informations utiles au web marketing. Reste à savoir comment utiliser ces informations… Le principe de base est d’extraire le sens même des textes publiés par les internautes. Difficile à faire à la main : on peut compter le nombre de citations positives, négatives ou neutres sur le buzz en question, pour dresser des graphiques. Mais cette méthodologie est longue, fastidieuse et peu précise…

D’où l’utilité des outils sémantiques ! Dans ce domaine, notre partenaire Igooq est un spécialiste : ses analyses peuvent déterminer la qualité des opinions, avec une précision frappante.

Par ailleurs, on peut analyser les thèmes associés au buzz. Pour ce faire, le logiciel d’analyse sémantique Tropes Zoom est très utile. Ses différents graphiques mettent en relation les thèmes qui gravitent autour du buzz, et leurs relations.

Enfin, se pose la question de la représentation du buzz. Les graphiques du type Google Trends sont utiles, mais limités. Or, peu d’autres solutions existent actuellement… A mon avis, le meilleur moyen serait de dresser une carte de buzz. Mais aucun outil automatique (à ma connaissance) ne permet de le faire…

Bref, il reste beaucoup de chemin à parcourir avant de représenter de manière efficace et précise l’image de marque en ligne… Avez-vous des suggestions ?