Le blog

Test : RockMelt, le navigateur social

Rockmelt, le navigateur socialUn nouveau navigateur a été lancé il y a quelques jours : il s’agit de RockMelt, un navigateur résolument orienté vers les réseaux sociaux. Quels en sont les points forts, et où peut-il s’améliorer ?

A proprement parler, RockMelt n’est pas un nouveau navigateur : celui-ci se base sur Google Chrome (Chromium pour être précis). Le projet est soutenu par Marc Andreessen, inventeur du premier navigateur Web, Mosaic (et membre du conseil d’administration de Facebook). Le navigateur est encore en version bêta semi-publique, sur invitation.

L’objectif affiché est de fournir nativement dans un navigateur toutes les fonctions de partage sur les réseaux sociaux, FaceBook en tête. Il conviendra donc à un contexte de navigation non professionnel (à moins de travailler dans le community management ;-)).

L’équipe de RockMelt cible donc les usagers de FaceBook, soit un marché potentiel de 500 millions de personnes… Même si le navigateur n’est disponible que sous Windows, peut-on encore parler de marché de niche ?

Les fonctionnalités

La recherche Google sous RockMelt
La recherche Google sous RockMelt

Au niveau des fonctionnalités sociales, le logiciel est très bien fourni  : un bouton de partage (Twitter + FaceBook) se trouve entre le champ d’adresse et le champ de recherche.

Dans la marge de gauche se trouvent vos contacts Facebook, tandis que dans celle de droite sont regroupés vos flux Facebook, Twitter, ainsi que les sites que vous suivez (via RSS). C’est également dans cette colonne que vont s’afficher les extensions installées.

Car oui, les extensions pour Google Chrome fonctionnent sur RockMelt, ainsi que les thèmes. Cependant, les barres latérales n’ont pas été prévues par les créateurs de thèmes… Le thème ne s’appliquera qu’à la partie supérieure du navigateur.

Du côté du champs de recherche, les choses ont été bien pensées. Les résultats de Google s’affichent dans une fenêtre pop-up séparée : vous pouvez ainsi explorer rapidement les différents résultats de votre requête, sans repasser sur la page de résultats.

RockMelt se distingue également par le fait qu’il est connecté en permanence à FaceBook. Les usagers voient ainsi au démarrage une fenêtre « Connexion à Facebook en cours… » à chaque démarrage. Cette connexion permanente et « visible » à Facebook ne risque-t-elle pas d’inquiéter le public, soucieux de la protection de ses données personnelles ?

En conclusion ?

Ce navigateur n’est pas révolutionnaire, mais vise à répondre aux besoins d’un contexte de navigation bien particulier : la navigation sur les médias sociaux. De ce côté-là, les choses sont plutôt bien pensées. On regrettera toutefois de ne pas pouvoir connecter plus de services : un compte FaceBook et un compte Twitter au maximum.

Peut-être les prochaines versions permettront-elles de connecter son blog, TumblR, compte Youtube, ….



Aucun Commentaire à “Test : RockMelt, le navigateur social”

  1. Benoit Schumacher

    intéressant, a tester, mais à première vue cela pourrait être une autre solution à la gestion des réseaux sociaux tel que HootSuite ou TweetDeck.