Le blog

Qwant : quoi de neuf au pays des moteurs de recherche ?

Logo de QwantTiens, un nouveau moteur de recherche… Français… Développé dans le secret ! Diantre !

Voilà une semaine que Qwant a été lancé (le 13 février 2013 pour être précis). Porté par une société au capital de 11450 euro présidée par Jean-Manuel Rozan, Qwant se veut être un moteur de recherche nouvelle génération proposant la totalité du Web disponible en un seul clic, sur un seul écran. Une révolution (?) permise par un intense travail qui a duré 2 ans et qui a mobilisé plusieurs millions d’euros.

Présentation de Qwant

Le moteur de recherches QwantCe moteur de recherche propose d’afficher les résultats sur une seule page, en fonction de leur nature. Le haut de la page est réservé aux « médias » (photos et vidéos). Les autres types de résultats sont ensuite classés en cinq colonnes : Web, Live, Qnowledge Graph, Social et Shopping :

  • Web : comme une recherche web classique, en s’appuyant sur l’expertise de Pertimm (Auchan, Pages Jaunes…), l’un des co-fondateurs de Qwant
  • Live : c’est l’actualité avec comme sources les médias et les derniers résultats indexés
  • Qnowledge Graph : avec des informations en provenance (exclusivement) de Wikipedia
  • Social : avec les résultats en provenance des réseaux sociaux (Facebook, Twitter…)
  • Shopping : pour faire ses courses, sur Amazon notamment, mais pas seulement.

Pour chaque colonne, il est possible d’affiner la requête :-).

Présentation des résultats de recherche sur Qwant

Voilà pour la présentation « classic » des résultats. Il est également possible de choisir le mode « Mosaïc » (qui peut un peu rappeler Newsmap), « Media » (avec seulement ce type de source) ou « People » (pour les personnes et les organisations)

Critiques

Présentation : la présentation des résultats sur une seule page peut plaire, ou pas… A chacun d’arbitrer et de se faire son idée. On peut trouver que cela fait trop d’infos… Proposer d’abord les photos et vidéos n’apporte pas grand-chose : au mieux on économise un clic, au pire (et dans la majorité des cas), cela prend de la place sur l’écran de résultats. Et sinon, sur smartphone, on a 4 colonnes de résultats (Wikipédia est masquée), mais avec un écran beaucoup plus petit, bref, ils sont illisibles…

Résultats : comme l’ont déjà dit plusieurs blogueurs (comme lui), les résultats (colonnes web et media) viennent très largement du moteur de recherche Bing (API). Bref, Qwant est aussi pertinent que Bing, pas mal donc, mais peu différenciant ! Qwant indique que les résultats de Bing seront de plus en plus mixés avec ses propres résultats. En attendant, difficile de se faire une bonne idée sur la pertinence de ce moteur… Pour Éric Léandri, co-fondateur et directeur général, c’est « une façon de faire pour que tous les mots donnent immédiatement des résultats.» Bon…

« Nous prenons les sources de plusieurs APIs existantes, de plusieurs flux existants, et les mixons après calculs et tri sémantique comme nous l’expliquerons par la suite. Actuellement le mix est peut-être mal mélangé avec une utilisation de Bing importante (au moins sur les deux premières colonnes) mais la troisième colonne utilise d’autres APIs, nos propres moteurs de tris sémantiques, nos propres outils de choix de pertinence, mixés à de nombreuses sources de données externes (Twitter, Facebook, Google+, etc.) et la quatrième encore d’autres » (Abondance, 21 février 2013)

Résultats (bis) : les colonnes fournissent 30 résultats pour chaque requête. Un peu court, non ? C’est probablement suffisant pour une majorité d’internautes d’obtenir les 30 premiers résultats sur une requête à l’aide d’un simple scroll ( :-) ), mais tout le monde risque de ne pas y trouver, toujours, son compte.

Qnowledge Graph : bien souvent, la colonne reste vide (elle pourrait alors gagner à être masquée) alors que des articles correspondent parfaitement sur Wikipédia.

Dimension locale : elle n’est pas prise en compte. Il est vrai que si cela revenait à ajouter une nouvelle colonne…

Publicité : il n’y en a pas :-) Pour le moment. L’outil cherche d’abord à générer du trafic pour ensuite proposer de la publicité. D’ailleurs, pour doper son audience, le moteur Qwant est indexable (et indexé) par d’autres moteurs de recherche. (Ce qui va donner des résultats de recherches très pertinents…).

Positionnement : en proposant de montrer « tout le web » en une seule page (mouais), Qwant veut devenir un concurrent de Google. Si cette ambition ne peut être que positive (compte tenu de la place qu’occupe actuellement Google), le moteur a encore ses preuves à faire (et ses propres résultats à montrer).

(Je passe sur ce qui a déjà été dit ailleurs : mesure des stats de ce Google-killer avec Google Analytics…).

 

Bref, Qwant innove dans la présentation des résultats, qui pourra en séduire certains, mais pas dans les résultats en eux-mêmes, du moins pour le moment… A suivre !

 

Et vous, qu’en pensez-vous ?



Aucun Commentaire à “Qwant : quoi de neuf au pays des moteurs de recherche ?”