Le blog

La e-réputation par la vidéo : Greenpeace attaque facebook

La réputation numérique des entreprises ne se passe pas uniquement sur les forums et dans les blogs mais également sur d’autres médias comme la vidéo sur les plateformes de diffusion de vidéo comme Youtube, Dailymotion, etc.

Dans toute analyse de réputation numérique, il est essentiel de récolter les informations de nombreuses sources. Il ne faut pas se limiter à un seul forum et dire que ce qui se dit de la marque sur le forum est représentatif de ce qui se dit partout sur la toile.

La diversité des sources assure la fiabilité de l’analyse, il est donc nécessaire de veiller sur ce qui se dit de l’entreprise sur différents espaces. En toute logique, il est nécessaire de prendre en considération les espaces de diffusion de vidéos.

En effet, il est très facile pour l’internaute de faire un podcast sur une marque et de l’envoyer en ligne. Tout comme il est facile de se créer un compte sur un forum et d’échanger sur une marque.

Même facebook, dont on parle souvent sur le blog BlueBoat, n’est pas à l’abri d’une mauvaise e-réputation. Souvent critiqué pour son attitude quant aux informations personnelles des internautes, facebook est désormais attaqué par Greenpeace pour son choix énergétique.

Greenpeace attaque facebook sur les médias sociaux à travers une vidéo parodiant la bande annonce du prochain film sur facebook « The social network ». L’objet de cette attaque concerne la politique de respect de l’environnement de facebook.

En effet, vu l’ampleur que prend facebook aujourd’hui et ses 500 millions de membres, il faut des ressources de stockage et de traitement d’informations énormes pour faire « tourner » le réseau social. C’est la raison pour laquelle la société utilise des centrales à charbon.

Dans cette vidéo, Greenpeace fait comprendre à facebook (et à Mark Zuckerberg en particulier) qu’il doit utiliser des énergies non polluantes pour l’alimentation de toute l’infrastructure. Par ailleurs, Greenpeace souhaite mobiliser les membres du réseau social.

Plus de 500 000 utilisateurs auraient déjà apporté leur soutien à cette cause. Chose surprenante : Greenpeace a rassemblé les foules dans un groupe sur facebook !




Aucun Commentaire à “La e-réputation par la vidéo : Greenpeace attaque facebook”

  1. C’est purement excellent, mais bon… y a surement pas que FB qui ont des serveurs aux charbons… Je pense que les notres sont nucléaires Monsieur!

  2. Frédéric FRUHAUF

    Avons nous le choix de notre énergie à la sortie de nos prises de courant ? qui en a le monopole ? ai-je le droit de mettre une éolienne chez moi ? créer mon énergie ? attaquer FB ou un autre revient à dire que le problème est ailleurs (Einstein). Que dire du temps à créer ce film, de le diffuser, et surtout de donner rendez-vous à tous les internautes sur une page FB pour les aider dans leur contre réputation! n’y a t’il pas la un défaut de principe ? arrêtons le charbon, mais allons au charbon sur Facebook pour rejoindre Greepeace ??? Gupss.

  3. Le plus drôle dans cette histoire c’est justement que Greenpeace donne rendez-vous aux internautes à rejoindre un groupe facebook. Ce qui revient donc à inviter les internautes à utiliser un service qui ne respecte pas l’environnement.

  4. Le serveur où est le groupe de GreenPeace *est* sur une éolienne…

  5. Frédéric FRUHAUF

    Einstein disait : « On ne peut résoudre le problème là ou il se trouve! ». C’est vrai le problème est toujours en amont du sujet énoncé. Cela ne sert en rien d’en alerter la planète ainsi! Mieux vaut conditionner son « ENERGIE » sur des hypothèses construtives de solutions et non « LES CRITIQUES ». « La critique est facile, l’art est difficile ».
    La question qui se pose à cette démarche est très certainement :
    « C’est quoi l’objectif ? »
    Est-ce de créer une Contre réputation
    Ou d’en appeler à la Publicité en profitant des nombreux internautes présents sur FB et du coup, créer syndrome de Stockholm ?