Le blog

Interview de CM : Flavien Chantrel, RegionsJob

Nous continuons notre série d’interviews de Community Managers avec Flavien Chantrel responsable du community management chez RegionsJob

Pour retrouver l’intégralité de nos interviews de Community Managers, c’est ici.

FlavienPeux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Flavien, j’ai 29 ans. Je travaille dans le domaine du web depuis un peu plus de 4ans. Après un stage en 2006, j’ai intégré RegionsJob début 2007 pour m’occuper des espaces communautaires des sites. Avec l’avènement des réseaux sociaux, mes tâches se sont depuis enrichies.

Quel est ton rôle au sein de RegionsJob ?

Je m’occupe de la plateforme de blogs emploi lancée lors de mon arrivée. Je tiens également les espaces liés à RegionsJob sur les réseaux sociaux. Je suis chargé de lancer des projets régulièrement pour nous donner de la visibilité et renforcer notre crédibilité (ebooks, concours, enquêtes…). Etenfin, je fais des interventions et des prestations pour nos clients sur le thème du blog entrepriseet des réseaux sociaux en matière de RH. Cela comprend des formations mais aussi du conseil.

J’interviens également sur plusieurs projets en cours de développement et qui comportent unecouche communautaire. Depuis quelques mois, je ne travaille plus tout seul depuis qu’Anne-Laure m’a rejoint. Marie vient d’arriver en renfort en stage il y a quelques jours.

Travailles-tu uniquement sur Twitter ?

Twitter ne représente qu’une toute petite partie de mon activité. C’est un bon lieu pour trouverde l’information, tisser des liens et garder le contact avec mon réseau. Et bien sûr pour diffuser des informations… Un bon back-office du travailleur du web en résumé :-)

S’il peut se révéler utile à de nombreux niveaux à titre perso et même pro, c’est avant tout un média d’image, pas vraiment stratégique pour la présence d’une entreprise (à de rares exceptions près). Twitter se limite fortement à un public de blogueurs et de passionnés du web, ce n’est pas un outil grand public donc travailler principalement dessus doit être très rare.

Comme beaucoup d’utilisateurs je l’apprécie beaucoup, c’est le fil rouge de ma journée. Mais j’essaie de faire en sorte qu’il ne cannibalise pas le reste de mes activités…

Peux-tu nous raconter une journée-type d’un community manager ?

Pour moi le Community manager n’est déjà pas un poste uniforme. Chaque community managera des tâches, des objectifs, des responsabilités ou encore des marges de manœuvre différent(e)s.Tout dépend de la volonté et de la stratégie de son entreprise, mais aussi du rôle qui lui est donné.

En commençant par le service auquel il est affecté (communication ou marketing) et sa place dansla société (de simple exécutant à décisionnaire). Dur de mettre un visage sur ce nouveau métierqui se cherche encore… Alors donner une journée type va être compliqué :-)

Pour ma part, mes journées sont réparties entre l’écriture d’articles (pour le Blog du Modérateur ou d’autres supports), la veille, la mise à jour et la surveillance des réseaux sociaux sur lesquels nous sommes présents, la préparation de diverses opérations (ebook, concours, enquêtes…), le suivi de la plateforme de blogs, les contacts avec les commerciaux de la société, les projets plus globaux de la société, les missions ou formations chez les clients… Aucun jour ne se ressemble, c’est ce qui fait la charme du métier !

Quels sont les outils web que tu utilises pour ton travail ?

Je teste beaucoup d’outils dans le cadre du blog, mais au final j’en conserve très peu dans monattirail. Mes to-do-lists sont faites à la main sur un carnet par exemple. Parmi ceux que j’utilise régulièrement, il y a bien sûr les outils de suivi statistiques (google analytics, backtweets, …), des webwares pour leur praticité (drpic, …), des extensions Firefox et d’autres du type Minu.me ou Echofon. Mais honnêtement, ceux que j’ouvre le plus sont ma boite mail, Dotclear et la suite Office 😉

Pourquoi RegionsJob a-t-il voulu être actif sur Twitter ?

RegionsJob a toujours eu la volonté de suivre de près tout ce qui touche au web communautaire. C’était déjà le cas quand je suis arrivé il y a 4 ans, quand des plateformes de blogs et de wikis étaient sur le point d’être lancées. Un de mes rôles (mais aussi celui de Fabrice et globalement de l’équipe éditoriale) est justement de tester ces nouveaux moyens d’expression pour voir ce qu’ils peuvent apporte à notre démarche globale. Nous nous sommes donc tout naturellement dirigés versTwitter après l’avoir testé.

Est ce que vous êtes une équipe ou tu es seul à assumer le CM ?

J’ai la chance d’être en binôme depuis quelques mois. Anne-Laure, qui avait effectué un stage àcette même époque l’année dernière, a signé un CDI chez nous à la fin de l’été. On ne pouvait pas laisser partir une CM de cette qualité !

La charge de travail augmentant, on n’est pas trop de deux pour assumer les projets en cours et à venir tout en continuant à travailler sur les supports où nous sommes déjà présents. Marie est arrivée en stage il y a quelques semaines pour nous épauler. Nous sommes donc 3 actuellement. Et comme je le disais avant, l’équipe éditoriale (Fabrice mais aussi Priscilla et Anthony) sont eux aussi très actifs sur l’aspect réseaux sociaux et community management. Cela augmente d’autant plus notre capacité à être productifs.

As-tu des retours sur tes interventions ? (chiffres, etc.)

C’est toujours difficile de parler de chiffres (l’éternel problème du ROI), mais globalement je pense que nos actions permettent d’augmenter la notoriété de RegionsJob auprès d’un certain public, maisaussi de créer des évènements sur lesquels nous pouvons plus facilement communiquer. Les retours sont donc positifs, même si pas tellement chiffrés. Après, le nombre de followers, fans et le trafic générés sont en augmentation quasi constante et nous satisfont pleinement.

Comment vois-tu le futur pour le community manager ?

Je pense que nous sommes encore en phase de débroussaillage, le métier se cherche. Les entreprises n’ont pas encore bien intégré la problématique des réseaux sociaux (et même du web en général pour beaucoup), on devrait donc continuer à tâtonner.

Les outils évoluent vite, cela n’aide pas, même s’ils ne sont pas centraux dans la démarche. Le jour où le web aura pleinement intégré leslogiques de services de communication mais aussi de marketing, de RH ou encore de services clients, on pourra déjà mieux délimiter les périmètres de postes et trouver d’autres néologismes pour segmenter les actuels CM en différents postes (certains ont déjà tenté de le faire).

La maturité des pionniers en la matière (certains évoluant à des fonctions proches depuis déjà une dizaine d’années) aidera sans doute à y arriver. Et la génération des jeunes bercés par cette culture et possédant déjà une expérience pragmatique du web en tant que jeunes diplômés devrait faire avancer les choses d’un cran. Mais pour tout ça, il faudra probablement encore quelques années !



Aucun Commentaire à “Interview de CM : Flavien Chantrel, RegionsJob”

  1. stage en entreprise

    Merci pour cette interview 😉 Toujours intéressant d’avoir des retours d’expérience dans des domaines proches du sien !

  2. BAMVcom

    Même si ça date un peu je découvre cette interview aujourd’hui et trouve ça très intéressant.
    C’est rare de trouver de bonnes interview dans notre secteur et ça permet de voir qu’on rencontre tous à peu près les mêmes problématiques.

  3. emploi cannes

    belle initiative intéressante, les journées de boulot doivent être bien remplis !on négligent bien souvent la capacité des réseaux sociaux pour tout types de demandes et même de recherches ! interview très enrichissant merci de nous faire partager cela !