Le blog

E-tourisme

E-tourisme, ces tendances qui montent, qui montent… (1ère Partie)

Le Web et le tourisme, une grande histoire d’amour ? Il semblerait que oui, puisque ces dernières années ont démontré qu’une bonne stratégie digitale s’avère quasiment incontournable dans le domaine du tourisme, ne serait-ce que pour s’assurer un minimum de visibilité.

Avec l’arrivée des technologies telles que les tablettes et les smartphones, on assiste à une véritable révolution dans ce domaine. Selon les prévisions (Opodo-Raffour), on estime même à 60% la part d’internautes français préparant leur voyage sur internet et  26% via un smartphone. Les touristes profitent de la praticité de ces nouveaux objets pour planifier leur voyage avant,  chercher des activités pendant, et partager leur expérience après. Le touriste lambda devient un véritable touriste connecté !

1. S’informer sur le Web avant de partir

Rien de nouveau de ce côté, mais plutôt une tendance qui tend à se renforcer encore plus en 2014.

Que ce soit via son réseau de connaissances sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter), par des amateurs de voyages (blogs spécialisés), d’autres touristes (Tripadvisor, Mon Nuage), ou les sites de professionnels du voyage,  l’internaute aime collecter un maximum d’information et d’avis avant de se lancer.

Pour se faire une idée, en 2013, TripAdvisor comptabilisait environ 300 millions de vues par mois, et compte près de 500 sites qui « redistribuent » les avis des internautes. Et la machine ne cesse de se perfectionner avec de nouvelles fonctionnalités (réservations en ligne, comparateurs de prix) pour répondre une à demande de plus en plus accrue.

2. Le retour au local

C’est une tendance qui ne s’appliquait pas forcément au tourisme il y a encore quelques années mais qui fait son arrivée en force ! On constate une certaine volonté de retour aux sources et au tourisme local, avec notamment l’envie croissante de rencontre de l’habitant, de gastronomie avec des produits du terroir, de découvrir « autrement ».

On connaissait déjà le principe du couchsurfing, qui consiste à rester dormir chez l’habitant plutôt que de louer un hôtel, ainsi que le classique co-voiturage. On a maintenant le Gamping : contraction de « garden » et  « camping », même principe que le couchsurfing mais dans le jardin de l’habitant.

Au delà de l’hébergement, les locaux sont aussi mis à contribution pour les activités touristiques ! Via des sites tels que Good Spot par exemple, il est donc maintenant possible de découvrir les villes sous un autre jour, non pas accompagné par un guide mais par un habitant qui partagera volontiers ses bonnes adresses (moyennant une somme adaptée à l’activité proposée). Une balade en voilier, un jogging dans la ville, un cours de photo particulier, ne reste plus qu’à choisir une destination et à découvrir ce que les habitants proposent !

La suite au prochain épisode !



10 Commentaires à “E-tourisme, ces tendances qui montent, qui montent… (1ère Partie)”

  1. Clément

    Article intéressant. Je partage votre avis sur le retour au local, amplifié par les sites phénomènes comme Couchsurfing ou Airbnb.
    On peut aussi citer Vayable qui permet d’acheter une découverte locale en groupe ou Cookening pour manger local chez des particuliers.

  2. Excursions Djerba

    Il est quasiment indispensable pour un prestataire de tourisme d’avoir une version mobile de son site vue l’importance de ce marché.Concernant le retour au local, je ne sais si c’est une tendance ou un vrai créneau qui se développe pour faire ce un site dédié

  3. blog voyage

    Tout à fait d’accord avec ces deux points. En fait les internautes préparent de plus en plus leur voyage sur le net, avant même de réserver. Il faut donc que les acteurs du etourisme intègrent la notion d’information sur leurs sites afin de tout centraliser et aider les internautes à mieux choisir et donc mieux convertir

  4. camargue

    Bonjour, j’ai voulu découvrir la camargue et trouver de bonnes adresses. J’ai trouvé pas mal de chose sur tripleadvisor, mais j’ai trouvé que c’était trop commercial et manquait un peu d’âme et authenticité, du coup j’ai trouvé en surfant sur mon smartphone un site dédié à la camargue qui m’a l’air authentique et j’ai pu avoir un meilleur vision sur mon séjour en camargue (qui s’est très bien passé) ! bien à vous

  5. Aurelien

    Article très interessant. On attend la 2eme partie avec impatience (avec une partie sur le partage du voyage… ca m’interesse d’avoir avis là dessus).

  6. SylvainP

    Très intéressant cet article sur le e-tourisme.
    J’aimerai bien mettre la main sur l’étude de Opodo-Raffour.
    Allez ! je vais lire la seconde partie.