Le blog

Choosing the Right way instead of the Wrong one.

Comment rater votre veille web : les 6 erreurs à ne pas commettre

Il y a le bon veilleur et le mauvais veilleur…

On ne vous refait pas l’histoire mais pour réaliser une veille sur le web, de nombreux outils sont désormais à disposition de tous. Encore faut-il avoir conscience que réaliser une veille, ce n’est pas simplement utiliser un outil mais bien penser un processus de collecte et de diffusion d’information dans son ensemble. Bien qu’utiliser un outil de veille nécessite tout de même un minimum d’expertise en la matière, recueillir et traiter des informations, à priori, cela semble à la portée de tous. Certes, tout un chacun peut devenir un bon veilleur. Toutefois, quelques erreurs sont à éviter. Si vous voulez à coup sûr rater votre veille, voici quelques pistes proposées par Digimind en infographie ! Chez Blueboat, on acquiesce à 100%…

Oublier de définir le « pour quoi »

Surveiller un sujet, une marque, un produit c’est bien. Savoir pour quoi on le surveille, c’est encore mieux. Faire de la veille par principe, car c’est bien de surveiller ce que l’on dit de soit ne vous mènera à rien si vous n’avez pas clairement défini ce à quoi va vous servir la veille.

La solution pour ne pas rater sa veille :

Avant tout lancement de projet, identifiez clairement les besoins en information des demandeurs et répondez tout simplement à ces questions : quels sont les objectifs de la veille, à qui est-elle destinée et à quoi vont servir les informations collectées ?

Etendre trop le périmètre

La surabondance d’information est l’un des principaux problèmes du veilleur. A trop vouloir surveiller, on ne maîtrise plus rien !

La solution pour ne pas rater sa veille :

Définissez avec le demandeur les sujets prioritaires à surveiller. Proposez des mots-clés qui permettront de restreindre le champ de recherche. En d’autres termes, là encore, posez-vous la question de savoir à quoi servira votre veille. Inutile de s’alourdir avec des données qui, au final, ne répondent pas à la demande initiale.big_data

Négliger l’humain

Effectuer une veille sans se soucier des demandes formulées et des problématiques du terrain vous empêchera d’être efficace lors de la restitution des résultats.

La solution pour ne pas rater sa veille :

Remettre régulièrement en question votre collecte des données : ma veille est elle pertinente par rapport à la problématique du demandeur ? Les critères définis sont-ils respectés ? En d’autres termes, toujours garder à l’esprit que derrière la veille se trouvent des humains qui ont une problématique informationnelle.cible

Manquer de proactivité

Les besoins en information peuvent évoluer durant le processus de veille. De plus, une fois les données collectées, elles ne peuvent être fournies à l’état brut. La pertinence d’une veille passe aussi par les réajustements et la valorisation des informations récoltées.

La solution pour ne pas rater sa veille :

Revoir régulièrement les paramètres de sa veille pour les adapter aux besoins parfois variables selon l’actualité ou tout simplement selon les données déjà récoltées. La veille ne correspond pas tout à fait à ce que souhaite le demandeur ? Ok, alors réajustons la collecte pour faire évoluer la veille. Une fois les bonnes informations en votre possession, rendez-les accessibles au demandeur : analysez et recoupez les données pour pouvoir les formuler de manière à être comprises et pertinentes.

Délaisser le projet

Comme expliqué dans le point précédent, les besoins en information peuvent évoluer. Le demandeur ne doit pas être mis de côté une fois la veille lancée. Il ne s’agit pas non plus d’un processus isolé de tout mais bien d’un projet impliquant une grande partie de l’entreprise et des parties décisionnaires.

La solution pour ne pas rater sa veille :

Communiquer ! Avec le demandeur et avec l’entreprise. On en revient toujours au même : il faut savoir remettre en question sa veille et s’assurer régulièrement que le demandeur en est toujours satisfait et si non, comment l’améliorer. En outre, le projet doit être intégré dans un système global et faire partie d’un moyen d’atteinte des objectifs et de prise de décisions. Il est important que l’entreprise dans son ensemble soit informée de la veille réalisée en interne. Qui sait, certains collaborateurs y trouveront peut être un intérêt et deviendront demandeurs à leur tour.Clear strategy and solutions for business leadership symbol with a straight path to success as a journey choosing the right strategic path for business with blank yellow traffic signs cutting through a maze of tangled roads and highways.

Complexifier le processus

La simplicité est bien souvent oubliée au détriment d’un système d’information complexe et lourd.

La solution pour ne pas rater sa veille :

Allez on le redit encore une fois histoire que ça rentre bien : gardez bien en vue vos objectifs initiaux ! Ne vous perdez pas dans un système trop difficile à mettre en place et à suivre dans le temps. Un objectif = un moyen de parvenir à vos fins. Pas besoin d’intégrer d’autres éléments et problématiques qui ne feraient qu’alourdir le processus. En revanche, il est tout à fait possible d’avoir plusieurs objectifs qui là, nécessiteront plusieurs actions à mettre en place pour y répondre. Quoi qu’il en soit, les process doivent rester simples et les objectifs, clairement définis et suivis.

digimind_erreurs_veille

Petite mention spéciale à Digimind : merci pour cette infographie génialissime ! Elle est dignement affichées dans nos bureaux, histoire de toujours garder à l’esprit ce qu’il ne faut pas faire… 😉



Commentaires désactivés.